Quelques dates clefs…

shosho_spectacle_salle_Noriat
ShôShô n’est pas une aventure comme les autres et son univers, mélange de Charlot, Monty-Python et Tex Avery à la sauce samuraï, devrait, accompagner le reste de mes jours.

ShôShô est né en 1988 suite à une improvisation des 7 samuraïs pour les enfants d’une colonie de vacances en Algérie.

J’ai voulu prendre mon temps avec lui, tellement frustré des personnages à peine abordés déjà quittés et des spectacles sabordés à peine montés.

1996 correspond aux premiers pas de ShôShô (lire cheucheu = un petit peu en japonais) devant différents lieux et publics ; café, associations, arbres de noêl, festival d’Aurillac… Je le teste, je le peaufine…

1999/2000 promotion et vente du spectacle avec la magnifique plaquette composée par Emmanuelle Ibara et les photos de Franck Sénélas à Toulouse, Paris, Limoges (87), St Ouen (93)…

2001 François Siméon habille ShôShô, rencontre du virtuose violoncelliste Jean-Pierre Nouhaud qui apporte avec son émotion et sa faculté d’innover, en jouant en direct avec ShôShô, une dimension poétique des plus poignante… La version duo prend forme avec Bob et ShôShô …

Sur cette complicité se greffe spontanément les lumières intelligentes de Christophe Nougier sans oublier la perspicacité de Corinne Charrière qui oeuvre dans l’ombre pour que vogue le navire…

France 3 est présent au centre culturel Jean Moulin à Limoges(87).

2002 l’espace Noriac de Limoges (87)accueille l’équipe pour une semaine. Le public est au rendez-vous, le bouche à oreilles fait des merveilles…

Une bonne presse d’annonce, des décideurs se décident, des diffuseurs et des acheteurs se déplacent… France 3 toujours dans la course.

2003 la culture au grand jour et le théâtre du cloïtre à Bellac (87) pour Bob et ShôShô. Sans promo particulière ShôShô touche un nouveau public et rivalise avec les spectacles d’ordinaire présentés en ce lieu.

Première radio, Pour la première fois la presse est présente avec un excellent accueille aux duettistes.

2004 Espace Noriac puis le théâtre de la Chélidoine en Corrèze (19)… Carton plein…

Extrait du spectacle en guise de bienveue à l’association Wabi Sabi dans le cadre d’un échange Franco-japonais.

ShôShô se repose en 2005 mais fait des rencontres en couliisse…

2006 le centre culturel d’Isles (87) permet une des plus belles représentations de ShôShô devant un public omniprésent et conquis… Le responsable des relations internationales de l’action culturelle de la ville de Limoges aimerai rentrer ShôShô dans sa programmation ainsi que Le directeur du théâtre du Déjazet à Paris… A suivre…

ShôShô évolue en « boite noire » dans un décor et au milieu de personnages qu’il crée dans l’imaginaire de chacun…

Peut-être aurez-vous le désir de le rencontrer puis comme nous le plaisir de le savourer alors disons… A bientôt ?